Public paste
backup
By: http://pad.arn-fai.net/p/ | Date: Feb 18 2015 11:18 | Format: None | Expires: never | Size: 4.8 KB | Hits: 497

  1. Le mail suivant a été envoyé :
  2. Sujet : À propos des nouvelles bornes informatives aux stations de tramways de la compagnie des transports strasbourgeois
  3. Destinataires : CTS, Lumiplan
  4. Bonjour,
  5. Nous sommes un groupe de 19 citoyens usagers réguliers des transports en
  6. commun strasbourgeois.
  7. Nous avons constaté que les nouvelles bornes informatives, situées aux
  8. arrêts de tramway et indiquant les horaires de passage desdits tramways,
  9. fonctionnent avec le système d'exploitation Microsoft Windows Embedded.
  10. Cf. photo jointe de l'arrêt « Hohwart ».
  11. Nous ne comprenons pas ce choix de remplacer les panneaux de LEDs par
  12. des ordinateurs fonctionnant avec un système d'exploitation
  13. propriétaire[1] et payant alors même que n'importe quel système
  14. d'exploitation libre[2] et gratuit (Ubuntu, Debian, CentOS, NetBSD, ...)
  15. peut parfaitement remplir ce rôle.
  16. Nous sommes conscients que la CTS a eu recours à un prestataire externe
  17. dans le cadre d'un appel d'offres public. Il est dommage de constater
  18. que le critère d'attribution a été « l'offre la plus économique » (si
  19. l'on en croit les documents disponibles) alors que la CTS aurait pu
  20. définir l'utilisation de logiciels libres par le prestataire comme un
  21. critère ou, tout au moins, comme un souhait fort (afin que l'appel
  22. d'offres ne soit pas fermé donc potentiellement invalidé). Ce type
  23. d'action favoriserait l'intérêt commun, éveillerait l'intérêt de
  24. fournisseurs de solutions libres qui se sentent habituellement exclus
  25. d'office des appels d'offres publics et inciterait le marché à devenir
  26. plus éthique. Des sociétés commerciales fournissent des « panneaux
  27. lumineux électroniques destinés à l'affichage d'informations dynamiques
  28. » basés sur un système d'exploitation libre GNU/Linux : Data Modul,
  29. Eyevis, Conrac,...
  30. Nous sommes d'autant plus mécontents que la CTS s'est engagée dans un
  31. début[3] de démarche open data, une démarche complémentaire à
  32. l'utilisation de logiciels libres.
  33. En plus d'apporter un avantage éthique et moral indéniable,
  34. l'utilisation d'un système d'exploitation libre ne coûterait pas plus cher :
  35.         * Disparition du coût prohibitif des licences Microsoft actuellement
  36. financées par nos soins (impôts, vente de tickets et abonnements). De
  37. plus, ces sommes ne sont pas redistribuées à cause de pratiques
  38. détestables d'évasion fiscale[4] ;
  39.         * Nous ne sommes pas dans un contexte d'ordinateurs de bureau destinés
  40. à des salariés donc le coût de formation est inexistant ;
  41.         * Nous sommes sur un service de base (affichage d'un service existant)
  42. donc le besoin (et donc le coût) en support payant pour migrer et
  43. maintenir le système est, au mieux inexistant, au pire strictement égal
  44. à l'actuel ;
  45.         * Perte de souveraineté : Microsoft est une société commerciale
  46. états-unienne opaque alors que les systèmes d'exploitation libres sont
  47. développés par des communautés internationales aux pratiques transparentes.
  48. Nous vous serions gréés d'informer les citoyens sur les raisons qui ont
  49. poussé un organisme majoritairement public à céder à une technologie
  50. propriétaire.
  51. De fait, la CTS est reconnue pour utiliser, depuis longtemps, des postes
  52. sous Windows (développement des solutions internes, bornes des stations
  53. de tram, etc.), ce choix est-il le résultat d'une ancienne culture
  54. d'entreprise douteuse ? D'un partenariat avec Microsoft ? La
  55. sous-traitance de ces systèmes sensibles à une autre entreprise
  56. développant sur plateforme Microsoft ?
  57. Quel inconvénient aurait-il eu à utiliser des systèmes libres et
  58. reconnus, notamment pour leurs capacités indéniables à faire fonctionner
  59. ce genre d'équipement ? Serait-il possible de reconsidérer ce choix en
  60. faveur de logiciels libres plus éthiques ?
  61. Cordialement.
  62. Mathieu ALLARD
  63. Alexandre AUBIN
  64. Jean-Yves BARTHEL
  65. Xavier BELOND
  66. Éric BISCHOFF
  67. Nicolas CHESNAIS
  68. Kevin HAGNER
  69. Daniel HUHARDEAUX
  70. Guillaume LUCAS
  71. Jonathan MICHALON
  72. Paul PEIFFER
  73. Philippe PITTOLI
  74. Grégory REINBOLD
  75. Éléonore REVERZY
  76. Quentin SOMMER
  77. Morgan TOUVEREY-QUILLING
  78. Magalie ULLMANN
  79. Colomban WENDLING
  80. Jérémie WOJTOWICZ
  81. P.-S. : Nous vous informons que ce courrier sera publié sur les
  82. sites web personnels de plusieurs d'entre nous, pour information et
  83. diffusion.
  84. Références :
  85.         [1] Définition d'un logiciel propriétaire/privateur :<http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_propri%C3%A9taire>
  86.         [2] Par opposition à un logiciel propriétaire/privateur. Définition :<http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre>
  87.         [3] La démarche, qui doit être saluée, est incomplète en raison de
  88. limitations déjà décriées : <https://strasweb.fr/2012/08/18/opendata-cts/>
  89.         [4] Microsoft est une société commerciale coutumière de ces pratiques.
  90. Exemple :<http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/amende-microsoft-france-paie-son-optimisation-fiscale-03-02-2015-1901952_506.php>
  91.